Nos conseils pour financer son bien immobilier

Accéder à la propriété est aujourd’hui relativement facile. Les banques, aussi bien en ligne que les établissements classiques, proposent des systèmes de financement avec des taux intéressants. Depuis 2016, le marché des crédits immobiliers est en chute libre en France. Ce qui incite d’ailleurs de plus en plus de particuliers à se lancer dans les placements dans la pierre. Voici quelques conseils pour réussir votre projet.

Un prêt à la banque : la solution de facilité !

Les prêts à la banque sont des solutions de facilité pour réaliser rapidement votre projet d’investissement longtemps laissé en dormance. Ces établissements vous proposent un capital de plusieurs centaines de milliers d’euros remboursable en 20 à 30 ans en moyenne et pour des taux assez attractifs de nos jours.

Pour négocier un meilleur contrat, on vous conseille les banques en ligne qui, grâce à la digitalisation de leur prestation, peuvent proposer un TAEG plus intéressant : sans frais de souscription, des pénalités de remboursement anticipé minimes, voire nulles, des frais d’assurances à la portée de tout le monde, etc.

Plusieurs formules sont notamment proposées par les banques pour un crédit immobilier affecté. Les crédits à taux fixe font toujours l’unanimité. Certes, les taux variables peuvent vous faire profiter d’un contrat plus modique pendant les premières années.

Mais l’évolution du marché est imprévisible. Vous risquez davantage le surendettement avec ce genre d’emprunt. En plus, la gestion des mensualités sera plus compliquée dans la mesure où les taux varieront en fonction de la tension de la courbe de l’OAT.

Faites-vous accompagner par un courtier crédit : pourquoi ?

En tous les cas, vous devez vous faire accompagner pour le choix de votre contrat de crédit immobilier pour financer votre maison. Et pour cause, un courtier peut impacter sur les chances de réussite de votre demande. Il jouera aussi de son influence pour négocier un taux plus attractif pour votre contrat d’emprunt.

Sachez que ce dernier varie en fonction de votre profil emprunteur et de vos critères de sélection de prêts. Les banques se basent notamment sur le capital emprunté et la durée de l’emprunt pour calculer le TAEG et le taux nominal.

Le courtier vous aide à mettre en concurrence les offres des banques. Il fera en amont la simulation des offres pour vous permettre d’emprunter dans les meilleures conditions. Il prendra en compte à la fois le prix des prestations bancaires et la qualité des accompagnements des banques pour vous proposer une première liste des meilleures options du marché.

Des prêts aidés : une alternative à ne pas minimiser

Pour financer à moindre coût votre futur investissement immobilier, vous pouvez aussi vous attarder sur les prêts aidés. Ils vous proposent des taux moindres, voire nuls, comme c’est le cas justement avec le PTZ qui est idéal pour l’achat d’une résidence principale. Avec le PTZ ou prêt à taux zéro, vous n’avez pas de taux à rembourser. Ces derniers sont à la charge de l’État. Mais attention, il y a des conditions d’éligibilité à respecter.

Pour un premier investissement dans une résidence secondaire, vous pouvez aussi compter sur le crédit primo accédant. Par le biais de cette prestation, les banques vous proposent un taux revisité, dû à votre situation.

Autant dans un cas comme dans l’autre, vous devez tout de même comparer les offres des banques. Il ne s’agit pas uniquement de trouver le meilleur taux. Ici, il faudra mettre en concurrence la qualité des services à la clientèle et la rapidité de traitement des demandes. Les comparatifs gratuits en ligne peuvent vous aider en ce sens. Il vous suffit d’entrer vos données dans le formulaire adéquat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *