Quels sont les principes du prêt rénovation ?

Un prêt à la rénovation domiciliaire donne aux propriétaires l’accès aux fonds nécessaires pour réparer leur maison. Ces prêts à la rénovation peuvent prendre la forme d’hypothèques avec financement intégré ou de prêts personnels. Selon le type de prêt que vous recevez, vous devrez peut-être fournir la preuve que l’argent a été dépensé pour la maison ou versé à un entrepreneur.

On vous présentera dans cet article tout ce que vous devrez savoir sur ce type de prêt, son fonctionnement, ses conditions etc.

1. Comment fonctionne un prêt rénovation ou transformation ?

Beaucoup de banques appliquent un montant minimal et un montant maximal au sujet de prêts rénovation. Généralement, elles exigent avant tout un rapport d’expert– pour lequel un professionnel visite la maison pour avoir une estimation du coût de rénovation – ou un devis détaillé qui correspond à un plan de construction du constructeur.

Souvent, obtention d’un prêt rénovation est plus aisée que celle d’une hypothèque et vous n’aurez pas à vous rendre chez le notaire ou à présenter une garantie sur votre maison. Généralement, les taux d’intérêt sont plus avantageux.

2. Dans quels cas puis-je obtenir un prêt rénovation ?

A l’instar des crédits logement, la banque se base sur votre revenu net mensuel. Mais préalablement, il faudra apporter la preuve que :

  • vous êtes propriétaire du logement ;
  • le prêt sera réellement affecté à la transformation ou rénovation, cela au moyen d’un devis détaillé ou d’un avis d’expert ;
  • les travaux de rénovations seront effectués par des professionnels

Si vous êtes bricoleur, vous pourrez quelques fois bénéficier d’un prêt rénovation ; cela dépend de la banque que vous sollicitez et des exigences y afférents. Pour certains cas, vous devrez rapporter une facture qui prouvera que les achats de matériaux ont effectivement été effectués par vous-même.

Si vous louez les services de professionnels pour les travaux, il faudra apporter les factures à la banque. Ainsi, celle-ci aura la preuve parfaite que le prêt a réellement été investi dans les travaux de rénovation. Si vous ne rapportez pas ces preuves, il se peut que la banque refuse de verser une nouvelle tranche pour la phase prochaine de plan de rénovation ? vous risquez même de devoir payer une commission d’engagement supplémentaire.

3. Une commission d’engagement, qu’est-ce ?

Il s’agit d’un coût supplémentaire que certaines banques imposent pour la conservation de l’argent pour une plus longue durée. Généralement, vous ne retirerez pas entièrement la somme prêtée, la banque vous versera des tranches au fur et à mesure que vous lui présentez des factures. Souvent, vous paierez 0,1% d’intérêt à la banque, ce qui représente : la rémunération de la conservation du reste de l’argent.

Quand vous accumulez du retard dans les travaux – et que vous vous vous trouvez dans l’impossibilité de présenter les factures à la banque dans les délais impartis –, vous devrez vous acquitter de tels frais car la banque aura à conserver plus longtemps. Cependant, il est possible de procéder à des négociations avec la banque. Vous avez également la possibilité de négocier avec un spécialiste du crédit en ligne.

Separator image Publié dans Finance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *